<< Retour au sommaire

 

 

MS-DOS créer un fichier de commandes

 

 

 

Pour créer un fichier de commandes, je vous conseille de procéder comme suit :

 

Pour ceux qui ont les extensions de fichiers masqués, nous allons créer un dossier de travail dans lequel nous élaborerons nos fichiers de commandes.

Ainsi, nous allons configurer WINDOWS pour que les extensions de fichiers soient affichées dans ce dossier sans pour autant affecter l’affichage des autres dossiers.

 

Ouvrez le poste de travail, entrez dans le disque dur.

A partir du menu déroulant, « Fichier Nouveau », créez un nouveau dossier.

Donnez-lui le nom de Batch.

Entrez dans le dossier BATCH.

 

Activez le menu déroulant avec ALT, flèche droite jusqu’à « Outils», puis flèche haute jusqu’à atteindre l’option de menu intitulée « Options des dossiers ».

Pressez la touche entrée.

Dans la boîte de dialogue qui apparaît à l’écran, activez l’onglet « Affichage » en réalisant le raccourci clavier CTRL +TAB.

Faites tabulation jusqu’à l’arborescence.

Descendez avec flèche basse jusqu’à entendre

« Masquer les extensions quand le type est connu ».

Si JAWS nous annonce que cette option est activée, en prononçant « On », pressez la barre d’espacement pour entendre l’étant « Off ».

 

Ensuite faites tabulation jusqu’au bouton « Ok » et pressez la touche entrée.

WINDOWS vous demande alors si vous souhaitez appliquer la modification à tous les autres dossiers.

Répondez « Non ».

Refermez la fenêtre « Options des dossiers ».

 

Voilà, la configuration de ce dossier est réalisée une fois pour toutes.

 

Pour créer un fichier de commandes, placez-vous dans ce dossier.

Activez le menu déroulant avec ALT, flèche basse pour atteindre sous menu « Nouveau ».

Introduisez-vous dans le sous menu avec flèche gauche.

Descendez avec flèche basse jusqu’à atteindre « Document texte » et pressez la touche entrée.

Maintenant écrivez le nom de votre fichier de commandes suivi d’un point et de l’extension BAT, par exemple :

Execute.bat

 

Pressez la touche entrée.

 

Votre fichier est créé, il est bien sûr encore vide.

 

Pour exécuter un fichier de commandes, il suffit de presser la touche entrée sur son nom.

Pour modifier le contenu d’un fichier de commandes par l’intermédiaire du bloc notes, il suffit de presser la touche « Applications » sur son nom et de valider sur « Modifier ».

 

D’ailleurs, c’est ce que nous allons faire, ici, procéder à la modification du fichier.

 

Dès que vous êtes dans le bloc notes, vous constaterez, bien sûr, que le fichier est encore vide.

 

Lorsque vous souhaiterez écrire une ligne de commentaire, c’est-à-dire une ligne de texte qui ne sera pas exécutée, débutez la ligne par « REM ».

 

Alors écrivez :

 

REM Ceci est mon premier fichier de commandes

 

Vous pouvez consommer autant de REM que cela vous amusera.

Ces lignes de remarques sont faites pour que, ultérieurement, on puisse s’y retrouver parmi toutes les lignes de codes.

On peut ainsi décrire le travail que va exécuter une commande.

 

Vous pouvez saisir les différentes commandes ligne par ligne.

A l’exécution du fichier, MS-DOS exécutera consécutivement les lignes de commandes du haut vers le bas.

 

Par exemple, pour un fichier de commandes qui sauvegarderait le contenu du répertoire Cours vers une disquette :

 

REM Copie Cours vers une disquette

Copy C:\Cours\*.* A:\Cours /Y

 

Pour exécuter le fichier de commandes, vous devez quitter le bloc notes en procédant à l’enregistrement de la saisie.

Ensuite, ouvrez l’invite de commandes.

Saisissez le nom du fichier de commandes suivi, bien sûr, de la touche entrée.

Vous n’êtes pas obligés de spécifier l’extension du nom du fichier de commandes pour déclencher son exécution.

 

Pour continuer, si vous souhaitez que MS-DOS affiche le contenu du répertoire de sauvegarde de la disquette, vous pouvez rajouter la ligne suivante dans votre fichier de commandes, juste dessous la commande Copy.

 

REM affiche le contenu du répertoire Cours de la disquette après la copie

Dir A:\Cours

 

Les lignes de commandes saisies dans un fichier de commandes sont donc exécutées consécutivement les unes à la suite des autres.

 

Philippe BOULANGER